“Le” dans les comparaisons 

Dans les compléments de comparaison, on reprend souvent la proposition où est exprimé ce qui est comparé (plus, moins, autant…) par le pronom neutre le.

Exemple : Il fait plus froid qu’on le dit (on le dit = on dit qu’il fait froid).

Cette reprise n’est pas toujours obligatoire :

La réalisation du projet aura été beaucoup plus facile que je le pensais (ou que je pensais).